Un bon animateur live, c'est quoi ? 

  • 1) Tu as, début 2009, mené ta carrière comme un véritable entrepreneur, en prenant des risques et en faisant parfois des choix difficiles (cf : Tea Time intime Zerator#2). Quels enseignements issus de ces expériences (AAA, Millenium, Z TV, Eclypsia, ZT Production …) t'apportent le plus aujourd'hui ?
  • Houla... Tellement de choses ! Déjà, je pense qu'on ne sait pas ce qu'est « être entrepreneur » tant qu'on a pas embauché et managé des gens, et de devoir régler les charges à la fin du mois, tout en se demandant comment faire pour payer les salaires … Et ça, inévitablement, ça développe ta maturité, ainsi que tes connaissances d'ordre général. Du coup maintenant, lorsque je lance un projet, je ne me dis pas simplement « génial, ça va être terrible », je me dis aussi « pourquoi, où, comment, dans quel ordre, qui contacter, quels réflexes adopter en fonction de telle situation, quelle est la pérennité, etc etc ». Donc pour répondre à ta question, j'ai appris à prendre du recul, réfléchir à tous les aspects d'un projet y compris sa viabilité à terme, et à surtout ne pas me mettre de barrières.
  • 2) Lors de tes lives, tu déploies la panoplie complète du ShowMan : Scénarisation, communication non-verbale, phrases choc, et bien entendu, ton personnage à lunettes ! Alors, un bon animateur, c'est quoi est-ce ? Un technicien, un gamer, un homme de théâtre, ou juste un passionné ?
  • Honnêtement … un peu de tout ! Il faut la passion, ça c'est sûr. Mais il te faut aussi parler avec le sourire, être ultra-polyvalent, rester naturel (ne pas trop jouer la comédie), savoir prendre sacrément du recul vis à vis du chat / de ce que disent les gens sur toi, et bien entendu créer un lien véritable avec la communauté. Je rajouterai aussi quelque chose d'assez difficile à mon sens, c'est la manière dont le streamer va gérer le rapport de force entre sa communauté et lui. Je m'explique : tout se sait très très vite sur le web, et parfois (souvent) à ton insu. Donc potentiellement ta fan-base peut en connaître plus sur toi que tes propres amis, et ainsi te met parfois en difficulté sur certains sujets. C'est très difficile à gérer, et entraîne des situations particulières, étranges, pour lesquelles il te faut garder ton sang froid et prendre de grosses prises de recul.
  • 3) La niche dans laquelle tu évolues est de plus en plus connue et cadrée, pour ne pas dire « professionnalisée ». Quels seraient tes conseils au noob que je suis pour percer dans ton métier d'animateur web TV ?
  • Le faire aujourd'hui, dans un marché aussi concurrentiel, c'est très difficile. Il y a un effet de mode certain, et n'importe qui peut se lancer actuellement. De plus, entre ceux qui font ça pour le fun, ceux qui le font pour amuser des amis, et ceux qui veulent vraiment percer, et bien tu te retrouves perdu dans une foule de concurrents. Toujours est-il que c'est possible ! Alors déjà, pour répondre à ta question, il faut du bon matos, car les gens sont « select » et peuvent te fuir en 1 minute si tu n'es pas hyper pro sur ce point. Ensuite, il te faut regarder la concurrence, et le marché en lui-même. Les jeux « qui marchent » sont toujours les mêmes. Donc te lancer dans une chaîne de rétro-gaming sur des jeux PS2 dont tout le monde se fout, c'est te tirer une balle dans le pied dès le départ. Ensuite, et j'insiste là dessus, il faut être régulier. Il faut fixer des rendez-vous, mettre en place des plannings, bref, que les viewers n'aient pas à réfléchir pour savoir quand te trouver. Et enfin, faire quelque chose de propre : bosser tes graphismes, tes habillages, des intros cool, de bons montages vidéos. Bref, des aspects chronophages et qui te demandent des connaissances (ou de te bouffer des tutos …) bien précises.
  • 4) Bon, super, j'ai bien compris tes conseils et je les ai suivis. A quel moment une Team comme Eclypsia va-t-elle me contacter en me disant : « Tu fais un taf de dingue, on adore, viens chez nous ? »
  • C'est hyper aléatoire … A l'heure actuelle, pour rentrer dans une boite comme ça, il faut faire du forcing … mais pas trop violent *rire. Je m'explique : Outre avoir ta chaine et suivre les conseils précédents, il est bon d'être un habitué des sites de team / de la communauté, et s'être fait remarquer, comme en se proposant en tant que modérateur d'un chat, en participant à des events et en allant à la rencontre de l'équipe, en donnant des coups de main bénévoles dès que l'occasion se présente. Y'a donc pas de « parcours type », mais une chose est sûre, il faut savoir s'impliquer dans la communauté et se faire remarquer bénévolement pour augmenter ses chances d'être remarqué et de se voir proposer quelque chose.
  • 5) Tu as évolué de bénévole / alternant (BTS), à Auto-entreprise et CDI, avec des fourchettes de rémunération allant de … rien du tout à plus de 3500 € net par mois. Comment fonctionne la rémunération des animateurs lorsqu'ils rejoignent une Team ?
  • C'est particulier, surtout que depuis quelques mois les règles du jeu ont beaucoup changé. Mais pour faire court et clair, actuellement, si l'on te propose un CDI, alors c'est à toi de négocier ta rémunération en fonction de plusieurs facteurs : ta base-fan, la mobilisation que tu es capable d'entraîner lors de tes lives, ta force de communication sur les réseaux, et surtout la plus-value que tu es capable de susciter pour la société en fonction de tes réalisations, tes montages vidéos, etc etc. Pour autant, il y a une nouvelle tendance qui arrive : les streamers retourneraient auto-entrepreneurs, et les Teams leur achèteraient des heures au travers d'une agence (sorte « d'agence de talents »), au titre d'une prestation de service. C'est un peu moins sécuritaire pour les streamers, mais à côté de ces prestations de service, ils pourront développer leur propre chaîne, leur image, et sur cet aspect là en tirer tous les bénéfices pour eux !
  • 6) Enfin, le conseil du Chef : Tu es en plein Live, et en parcourant le chat, tu lis des commentaires plus que désobligeants / insultants (sur ta manière de jouer, ta coupe de cheveux, ou sur le pixel mort-quasi-invisible en bas à droite de ton écran). Comment fais-tu pour ne pas tilter et comment gères tu tes émotions à ce moment là ?
  • C'est tout simplement du professionnalisme. Après tout, c'est ton job. À l'identique d'un professeur qui donnerait une punition collective à une classe, tu ne peux pas punir la majorité pour les propos désobligeants d'une minorité. Donc tu prends sur toi, tu gardes le sourire, tu fais éventuellement un peu d'humour si tu t'en sens capable, mais tu restes professionnel et tu fais ton job !