Revenons-en à La Source

  • 1) Romain, pourrais-tu tout d'abord nous en dire un peu plus sur toi !
  • Et bien bonjour et merci pour commencer, alors je suis originaire d’Aubagne un village à côté de Marseille. J’ai 27ans et voilà maintenant 3 ans que je suis à Lyon. J’y suis venu pour des études en langues étrangères, mais cela fait 1 an maintenant que je consacre tout mon temps pour mon projet La Source.
  • 2) Tu es aux prémices d'une grande aventure, celle de La Source. Comment en es-tu arrivé à ce projet ?
  • Je peux le dire : je suis allé à « La Source » pour trouver et analyser un problème que j’ai moi-même vécu dans mon enfance de gamer, qui est le problème parental. Aujourd’hui nous avons un écart considérable entre les générations et une incompréhension la plus totale des parents envers leur enfant dans le secteur eSport. C’est pourquoi, ce projet va permettre la compréhension de l’eSport à tous ou du moins tous ceux qui accepteront que l’on leur explique. Et on espère que grâce à La Source, l’eSport une fois démocratisé dans les villes de France aura une place encore plus prenante dans notre vie de tous les jours.
  • 3) Avoir une bonne idée, c'est bien … La faire aboutir, c'est mieux ! Qu'est-ce qu'il faut à un entrepreneur pour construire un projet comme le tiens ?
  • On me dit souvent Romain tu as eu l’idée du siècle. Moi je réponds à ces gens-là « merci » mais si vous voulez la voir naître c’est ensemble que cela se fera. Sans mon associée Lina (qui est également ma compagne, mon binôme), je ne serai pas là où j’en suis, même si l’idée vient de moi. Je dirais aussi qu’il faut surtout un écosystème : en parler autour de soi permet de l’améliorer, que se soit auprès de personnes du milieu de l’eSport, de l’entreprenariat ou autre. Je ne remercierai jamais assez toutes les personnes qui croient en ce projet et qui le revendique. A nous tous, on forme La Source et nous invitons tout le monde à entrer dans cette e-aventure unique.
  • 4) As-tu rencontré des difficultés de crédibilité avec tes interlocuteurs, à cause de ton âge ou du marché dans lequel tu souhaitais développer ta structure, à savoir celui du jeu vidéo ?
  • Je mentirais si je disais non… L’âge n’est plus vraiment le problème car des jeunes entrepreneurs naissent en France de plus en plus tôt. Mais effectivement le secteur du jeux vidéo a une étiquette qu'il faut combattre chaque jour. Et effectivement, le fait de cumuler les deux m'a attiré pas mal de réflexions. Mais depuis peu, l’eSport est devenu une machine intrigante. La plupart des personnes ne se moquent plus aussi ouvertement, elles se renseignent, analysent et de ce fait, l’eSport commence à être de plus en plus pris au sérieux.
  • 5) [Instant PUB] : Comment et pourquoi apporter aujourd'hui son soutien à La Source ?
  • Alors je commencerais par le pourquoi. Tout simplement car La Source est un lieu qui va faire rêver et vivre la communauté gaming mais pas que ! C’est surtout le premier lieu gaming qui a pour objectif de faire grandir cette communauté en allant rassurer les parents, mais aussi les entreprises par des activités pour leur séminaire en leur démontrant que le jeu vidéo compétitif demande énormément de qualités (management, gestion du stress, etc) et enfin les villes car pour que nos jeunes puissent jouir de cette activité il faut la faire comprendre aux maires et pas seulement leur dire que c’est la mode et que ça leur fera des voix électorales non … il faut les impliquer.

    Et pour le comment c’est simple, sur notre site un compteur de soutien est mis en place afin de prouver que la communauté gaming a envie de se montrer, a envie d’évoluer au travers de ce projet. Il suffit donc de s’inscrire soit en gardien (personne qui veut vivre toute l’histoire), en voyageur (personne qui ne sera que de passage) ou en PNJ (structure associative ou professionnelle qui voudrait entrer dans notre histoire pour interagir avec les gardiens au travers de leurs quêtes). Avec ces soutiens, nous appuierons la crédibilité du projet face aux financeurs qui nous débloqueront les fonds nécessaires au lancement des travaux dans notre local sur Lyon 7.
  • 6) Dans la présentation de ta structure, tu abordes le crowdfunding. Est-ce d'après toi devenu le meilleur moyen pour une start-up numérique d'acquérir des fonds ?
  • Le meilleur, je ne pense pas mais si on possède une vrai communauté active, on peut effectivement avoir de jolies surprises. Je prends toujours l’exemple de NOOB sur Ulule qui ont fait un carton avec le leur. Ça prouve donc que quand on a quelque chose à laquelle la communauté tient, elle vous aide de bon cœur. Et nous espérons avoir autant de succès avec les supers contreparties que nous avons prévu pour elle.
  • 7) Enfin, le conseil du Chef : Vous avez reçu plusieurs distinctions pour votre projet, dont la première place du challenge « Entrepreneurs dans la ville », ainsi que celui du meilleur business plan. Quels intérêts présente la participation à ce genre de concours ?
  • La participation à ce genre de concours permet plusieurs choses. La première c’est l’accomplissement personnel, se prouver à soi-même que ce que nous sommes en train de faire marche et que ça vaut le coup, puisque d’autres personnes qui ne sont pas de notre milieu le pensent aussi. Car le plus gros problème d’un entrepreneur est de se dire que ce qu’il fait va révolutionner le monde mais qu'au final personne n'y croit car dans ce milieu on parle peu de passion mais surtout de rentabilité. La deuxième me permet de prouver qu’avec la passion et pas forcément un parcours scolaire poussé, on peut s’adapter au milieu entrepreneurial et leur faire comprendre notre secteur si, comme je l’ai dit, on leur donne les clés de compréhension.

    Je suis très fier de nos prix, le projet est 2 fois lauréat. Et ne dit-on pas « jamais 2 sans 3 » ?! On espère que le concours Lyon Startup déjà commencé finira de la même façon que les 2 autres et on pourra dire 3 – 0 pour l’eSport à Lyon !