100 % sur tous les fronts

  • 1) Raphaël, tout d'abord pourrais-tu nous dire quelques mots sur toi pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?
  • Alors, je m’appelle Raphaël Ghikh, alias KayZe. J’ai 20 ans et je suis étudiant à EPITECH Paris en 2ème année, après avoir passé un BAC ES. Dans l’eSport depuis maintenant 4 ans, je suis passé par de nombreuses structures et postes (rédacteur et rédacteur en chef, CM, etc…). Aujourd’hui, je suis l’organisateur de la Gaming WinterFest et le Responsable HearthStone des Masters (MFJV) qui est un circuit dans l’eSport rassemblant de nombreuses LANs dont les plus grosses de France comme la GA, me permettant ainsi d’administrer des tournois HearthStone dans de nombreux événements français.
  • 2) Aujourd'hui on peut dire que tu ne fais pas les choses à moitié dans le vaste monde du gaming. Cet aspect multi-casquettes de ta vie, c'est un besoin de diversité ou une caractéristique intrinsèque de ta personne ?
  • Alors pour tout avouer, je suis quelqu’un qui a besoin de s’occuper constamment. Je n’aime pas ne rien faire de mes heures, c’est l’une des raisons pour lesquelles je suis multi-casquettes, car cela me permet de bien occuper mes journées.
    Mais il y a une autre raison aussi : c'est que je souhaite apprendre de nouvelles choses et nouvelles compétences. Ainsi, grâce à mes différents postes, je peux apprendre énormément de choses, tout en essayant de développer mes passions, l’eSport et le jeu vidéo, de la manière que je peux.
  • 3) Tu as également l'âme d'un entrepreneur puisque tu as créé une association évènementielle, IGevent. Peux-tu nous en dire plus sur ce projet ?
  • Oui, tout à fait. Disons que depuis l’âge de 13 ans, j’ai pour rêve et objectif de fonder ma propre entreprise, c’est pourquoi j’ai commencé par fonder une association, la “intoX eSport”, à l’âge de 16 ans. Puis, j’ai décidé de modifier absolument tout à l’âge de 19 ans : le nom, les statuts et le bureau afin de créer la IGevent. En effet, cette association est désormais axée sur l’événementiel afin d’organiser de nombreux et divers événements principalement autour du jeu vidéo et l’eSport.
  • 4) Si on remonte quelques années en arrière, quel est LE jeu qui a fait ressortir le geek qui sommeillait en toi ? Et bien sûr, pourquoi ?
  • Je ne sais pas si on peut vraiment dire qu’il n’y en a eu qu’un qui a eu cet effet car ils sont nombreux. En effet, à l’époque je jouais à Call of Duty, Farcry, la série Tom Clancy’s, Batman, etc…
    En revanche, il y a eu un jeu qui m’a fait entrer vraiment dans l’eSport c’est Call of Duty. En effet, qu’on aime ou non ce jeu, il a été mon élément déclencheur à l’époque.
    Pour autant, aujourd’hui, je ne touche plus du tout à ce dernier (et ne souhaite du reste pas vraiment faire des événements sur cette licence pour de nombreuses raisons, notamment parce que je pense que CoD était bien mieux à l’époque où cela ne se déroulait pas dans le futur).
  • 5) [INSTANT PUB] La Gaming Winterfest se tiendra le week-end du 18-19 février prochain à Melun. Qu'est ce que tu peux nous révéler sur cet évènement pour nous donner une envie irrésistible de venir y faire un tour ?
  • La Gaming WinterFest est un salon du Numérique ayant pour objectif de rassembler tous les acteurs du milieu.

    Vous pourrez donc trouver une zone “Gaming” avec une LAN de plus de 300 joueurs sur 4 jeux :
    - HearthStone : 2500€ de CashPrize + des lots
    - League of Legends : 1750€ de CashPrize + des lots
    - Overwatch : 1500€ de CashPrize + des lots
    - TrackMania : 800€ de CashPrize
    - Clash Royale : 300€ de CashPrize

    Et une zone “Découverte” avec de nombreux stands de développeurs indépendants, startups, d’écoles, d’entreprises, etc… Vous y trouverez près de 20 stands sur lesquels vous pourrez découvrir et tester de nouvelles choses ainsi que poser l’ensemble de vos questions afin que ces professionnels du métier puissent y répondre.

    Enfin, nous aurons quelques YouTubers qui feront le déplacement pour vous rencontrer et faire de nombreuses animations.
    Je ne vais pas tous vous les citer mais je vous en donne 2 :
    - Fred of The Dead
    - Absol Vidéo
  • 6) Lors de ce salon il y aura notamment une LAN rassemblant plus de 300 joueurs. Quels sont les problématiques les plus "challenging" auxquelles on a à faire face lorsqu'on travaille à une telle échelle ?
  • Et bien, les problématiques sont nombreuses. En effet, il faut penser à tout et être sûr de ce que l’on fait car, par exemple, à une telle échelle, le réseau internet nécessaire est important notamment quand on a 2 streams qui tourneront en même temps. Le courant électrique est tout aussi important, car il ne faudrait pas que cela saute pendant une game d’un joueur par exemple.
    Enfin, l’un des plus gros problèmes rencontrés est aussi celui du planning, et oui ! On a généralement un planning assez strict pour gérer les matchs et les passages sur scène et le plus dur a gérer c’est de le respecter, car souvent on prend du retard pendant l’événement et il ne faut pas en cumuler de trop sinon cela peut poser problème à la fin. Donc l’un des problèmes les plus “challenging” pour moi, c’est vraiment le respect de l’emploi du temps car avec 300 joueurs le retard s’accumule vite, très vite… Mais avec de bons admins et une bonne gestion, généralement cela se passe bien et on finit quasiment dans les temps !
  • 7) Enfin, le conseil du Chef : Organisateur de salon, responsable régional E-mma, responsable Hearthstone au MFJV en 2016... Comment s'organiser lorsqu'on a envie d'être actif sur autant de fronts différents ?
  • Et bien, je dirais qu’il faut savoir gérer son temps et donc son planning. Il vaut mieux éviter d’être “bordélique” et mettre en priorité les choses les plus importantes à faire selon les deadlines que l’on nous a fixé ou que l’on se fixe soi-même. Personnellement, je n’ai jamais autant utilisé mon bloc note, mon emploi du temps et mon application de rappels. Ce sont les 3 applications les plus importantes lorsqu’on occupe plusieurs postes afin de ne rien oublier car on peut vite être débordé d’informations et donc faire l'impasse sur plusieurs points qui pourraient porter atteinte à notre travail. Mais je pense que peu importe le nombre de postes, même si on en a qu’un, il vaut mieux éviter d’être bordélique et être bien organisé car si ce n’est pas le cas vous risquez vite de vous portez préjudice (ou à votre projet).