Quand eSport rime avec professionnel

  • 1) Nicolas, en premier lieu, pourrais-tu nous en dire un peu plus sur toi ?
  • Alors c'est une vaste question *rires. Je m'appelle Nicolas Di Martino, j'ai 28 ans, je suis président de Lyon e-Sport, et à côté de cela je dirige une société d'événementiel spécialisée dans le jeu vidéo. Je suis avant tout passionné d'événementiel, mais aussi de jeux vidéo et d'eSport. Je suis du reste tombé dedans quand « j'étais petit » puisque j'ai commencé l'eSport en tant que joueur alors que j'avais 12 ou 13 ans ! A cette époque, j'arpentais déjà toutes les LANs de ma région (puis de la France et en dehors) notamment sur Counter Strike. Et est arrivé un moment où j'ai voulu passer du côté de l'organisation. J'ai alors pu allier mes études à ma passion, et du coup je suis assez content de pouvoir exercer là dedans aujourd'hui. Au delà de cela, je suis aussi un grand fan de musique (j'ai fait le conservatoire pendant plus 7 ans en tant que pianiste) ; et j'avoue que cela me manque un peu aujourd'hui car je n'arrive malheureusement pas à tout faire.
  • 2) En 2010, alors que tu étais au milieu de tes études en Management et Marketing, tu décides avec une dizaine de tes connaissances, de créer l'association Lyon e-Sport. Comment s'est imposé à vous ce projet ?
  • Alors, pour ma part, c'est quelque chose que j'avais envie de faire depuis longtemps ! Il se trouve que je travaillais au Casino de Paris, à Paris donc, mais que beaucoup de mes amis d'enfance avaient emménagé sur Lyon. J'y faisais donc des passages réguliers. J'ai alors rencontré plusieurs connaissances de ces amis d'enfance lors de mes déplacements, et de discussions en discussions, nous nous sommes trouvés une volonté commune de monter quelque chose lié à l'événementiel dans le jeu vidéo. Et c'est à partir de là que l'on a construit un projet d'association qui nous fédérait tous. Ensuite tout s'est enchaîné assez vite, puisque 6 mois plus tard on déposait les statuts de l'association.
  • 3) Qu'avez-vous mis en exergue au cours de ses 6 années pour faire de Lyon e-Sport l'une des associations françaises les plus influentes ?
  • Je pense que c'est parce que nous savions où nous voulions aller. Dès le départ nous avions une idée bien précise de la dynamique qui allait nous animer, du type d'événements que nous souhaitions créer, ainsi que de la manière dont nous voulions grossir. A titre d'exemple, nous parlions déjà en 2010 d'un événement qui ressemblait grandement à la Lyon e-Sport 9ème du nom (2015) ! On s'est donc organisé structurellement de sorte à pouvoir produire ces événements : c'est-à-dire que nous avions plusieurs équipes (l'équipe scène, l'équipe technique, l'équipe marketing, etc), avec des sous équipes, des chefs de projet, etc etc. Donc au départ, pour reprendre une expression du jeu vidéo, c'était clairement de « l'overkill », puisque le responsable marketing n'était en réalité responsable que … de lui-même. Mais au fur et à mesure de notre développement et donc de nos recrutements, tout cela a pris davantage sens. Nous avions ainsi dès le commencement l'organisation structurelle adéquate pour répondre à nos ambitions !
  • 4) Le staff de Lyon eSport a une part importante dans la réussite de cette association. Comment êtes-vous arrivés, au commencement, à fédérer des bénévoles autour du projet ?
  • Je pense que c'est un virus qui se transmet assez vite. On s'éclate dans ce que l'on fait, et que cela se voit. On est toujours fier de voir qu'à la fin d'un événement, les participants sont satisfaits de ce qui a été réalisé alors que 6 mois auparavant, l'association se disait « mon dieu, on a 150€ sur le compte en banque, comment on va faire pour organiser cet event ». Donc c'est vraiment gratifiant. Et cet épanouissement, c'est nos proches qui sont les premiers à le ressentir. Donc la première phase de recrutement s'est faite via des amis très proches, voir de la famille ! Pour autant, aujourd'hui, nous avons une notoriété plus nationale, un rayonnement plus important, donc les candidatures arrivent spontanément et en grand nombre sans que nous n'allions particulièrement à leur devant.
  • 5) [Instant PUB] : Que nous réserve Lyon e-Sport sur les prochains mois ?
  • Alors la grosse actualité ça va être la prochaine Lyon e-Sport, la 10ème édition. Elle est un petit peu particulière pour nous puisque c'est un peu une édition « anniversaire » en tant que 10ème. Et on y met toute notre énergie ! Elle aura lieu les 2, 3 et 4 mars 2017. Les différentes informations relatives à l'événement sont disponibles sur notre site principal ( www.lyon-esport.fr ), ainsi que sur le site dédié à l'édition ( www.lyonesport10.fr ). En revanche, pour les équipes, nous sommes complets (les places sont parties en quelques secondes le jour de leurs mises en vente). Il y un autre événement important auquel nous participons à l'organisation dans quelques mois. Je ne peux pas en dire plus pour le moment, mais ça devrait être annoncé dans les prochains jours, donc soyez vigilants ;)
  • 6) Quel est, d'après toi, l'importance du réseau (au sens « contacts ») lorsque l'on veut créer une association ou une entreprise dans le domaine de l'eSport ?
  • C'est exactement la même importance que dans n'importe quel domaine : c'est indispensable d'avoir du réseau ! Dans tout ce qu'on veut faire dans la vie, on a beau être le plus motivé et compétent du monde, on arrive pas à des succès seul. Donc il faut être bien entouré, connaître les bonnes personnes ou le bon prestataire, bref avoir et étendre son réseau. Je pense néanmoins que dans l'eSport, c'est particulièrement « simple » d'avoir un réseau parce que même si c'est difficile d'y entrer, le milieu est encore petit donc il est très facile de connaître tout le monde.
  • 7) Enfin, le conseil du Chef : Comment doit-on aborder les sponsors potentiels afin de les faire adhérer aux events ?
  • Alors, la première étape est de bien cerner les besoins de son projet et d'établir un budget pour identifier clairement son besoin de financement. La seconde consiste à lister les différents axes de visibilités que vous pouvez offrir à vos partenaires. A la suite de ces étapes vous serez capable d'établir des offres de partenariat logiques. S'il peut être bien de "ratisser" large au début il ne faut pas oublier de prendre le temps de comprendre la marque que vous solliciter et d'adapter vos offres et votre discours à ses attentes et sa stratégie. Ne contactez bien entendu pas des marques qui n'ont pas la même cible que vous. Enfin même si vous démarrez ou que vous êtes une toute petite structure, prenez le temps de faire des plaquettes de présentation qui mettent correctement en valeur votre projet (sans le survendre), la forme est aussi importante que le fond, ne passez donc pas trop vite sur cette étape.