Avec de la motivation, on peut soulever des montagnes ! 

  • 1) Mélanie, tout d'abord, que peux-tu nous dire de toutes les casquettes constituant ta personnalité ?
  • Alors, …, c'est pas facile comme question ! Ce que je peux dire, c'est que je suis quelqu'un d'hyper actif. Je n'arrive pas a rester en place, j'ai besoin de faire des projets et de les concrétiser. Après, je suis quelqu'un d’ambitieux et de persévérant, j'aime voir les choses en grand. Je suis aussi très créative, c'est du reste pour cela que je fais du cosplay, j'ai besoin de créer de mes mains. Et enfin, j'adore les jeux vidéo ! J'ai 31 ans, et j'ai commencé à jouer à l'âge de 6 ou 7 ans, donc c'est clairement une passion qui ne m'a pas lâché. Ha si, un dernier point : je suis curieuse. Curieuse de tout, ouverte à tout, et je prends plaisir à m'intéresser à de nouvelles idées.
  • 2) En août 2013, vous emboîtez le pas du Meltdown Paris et Respawn de Lyon en ouvrant un bar eSport à Nantes. Est-ce que la pari a été gagnant, 3 années plus tard ?
  • Oui, tout à fait. Même si ça n'a pas été simple... Déjà il faut comprendre qu'auparavant, j'étais fonctionnaire, et que j'ai pris le risque de quitter les avantages liés à ce statut pour me lancer dans ce projet. Et, comme souvent au lancement d'une entreprise, nous avons mis presque un an avant de pouvoir nous verser un « salaire » (notamment parce que nous avons fait le choix de réinvestir l'argent gagné dans la structure afin de continuer de la développer). Pour autant, aujourd'hui, mon associé et moi en vivons, et nous avons créé un emploi en CDI ainsi qu'un en apprentissage. La structure est pérenne, nous prenons tous les jours plaisir à aller travailler et nous avons ouvert la possibilité à d'autres entrepreneurs d'utiliser la licence « Game Over ». Donc oui, le pari est réussi !
  • 3) Qui est le client-type, s'il existe, de votre établissement, et pourquoi vient-il chez vous ?
  • On s'est aperçu qu'il y avait différents types de clients en réalité, différentes catégories. Il va y avoir l'étudiant (16 à 19 ans), IUT info, vivant chez ses parents, et venant à Game Over à la sortie des cours pour se retrouver avec ses potes et se lâcher sur les manettes ; ensuite il y a le jeune travailleur (20 à 28 ans), qui vient après le taff ou après manger, et qui ne vient pas forcement pour jouer aux jeux vidéo, mais plutôt pour échanger avec ses amis sur leur journée, faire un peu de jeux de société et en bon fêtard, traîner jusqu'au bout de la nuit ! Et enfin, la dernière catégorie (30 ans et plus), qui arrive un peu plus tard, aux alentours de 22h, qui vient très très rarement pour jouer mais par contre hyper présente lors des soirées à thèmes, concert, et qui vient pour discuter avec tout le monde, s'accouder au bar et faire de nouvelles rencontres. Précision importante, à Game Over, nous avons atteint la parité : il y a généralement autant de filles que de gars ! Et c'est tant mieux *rire
  • 4) Qu'est-ce qui a changé dans ta vie IG et IRL depuis que tu t'es lancé dans ce projet ?
  • Alors dans ma vie In Game, déjà, je ne fais plus du tout de compétition de jeux vidéo par manque de temps. Et pour la même raison, je ne fais plus de streams. Par contre, ça ne m'empêche pas, en bonne ancienne joueuse pro que je suis, de discuter avec mes clients dès que l'occasion se présente et éventuellement leur donner quelques conseils ! Je joue encore un peu aux jeux vidéo, mais plus à LoL. En fait, j'essaye plein de jeux dont me parle mes clients tout au long des soirées et en fonction de ce qu'ils m'en disent. Quant à l'IRL, le rythme de vie est très différent ! Je travaille le soir et la nuit, ce qui veut dire se coucher à 4 heures pour se lever à 12 heures ; j'ai un véritable confort de travail, je suis plus épanouie que dans mon précédent job et je gagne (depuis peu) davantage qu'auparavant. Pour résumer, je suis ravie !
  • 5) [Instant PUB] : Quelles belles soirées / surprises nous réserve le Game Over Nantes sur les prochaines semaines ?
  • Beaucoup de soirées ! Alors déjà, le 15 octobre, il y aura une soirée à thème post-apo. Il y a déjà eu une soirée comme celle ci l'année dernière, et au vu de l'engouement, nous avons décidé de la renouveler cette année. Ensuite, pour halloween, il y aura une soirée Harry Potter (pour l'anecdote, nous avons créé l'event hier, et nous avons déjà plus de 3200 personnes intéressées !). Et enfin, il y aura nos trois ans, au cours du mois de novembre, et durant laquelle le thème sera vraisemblablement le steampunk. Sans oublier fin novembre, le festival Culture Bar Bars 2016, durant lequel nous mettons en place une conférence sur la conception de A à Z d'un jeu vidéo en partenariat avec AtlanGames (vendredi), et le samedi ce sera une soirée avec DJ 2080.
  • 6) Cherches-tu a aller conquérir de nouvelles clientèles, et si oui, comment procèdes-tu ?
  • Alors aujourd'hui, on a la chance d'être « trop petit » en matière de surface (130 m² – et pourtant, c'est déjà grand pour un bar de centre ville). Effectivement, le bar est comble très souvent, et allez au devant de nouveaux clients irait à l'encontre du bien-être de nos clients déjà existant. Pour la petite histoire, lorsque l'on a acheté le bar, nous avons aussi acheté de quoi faire une extension. On s'était dit que 2 ou 3 ans plus tard, nous manquerions de place et qu'il faudrait être capable de s'agrandir. Finalement, nous l'avons aménagé à peine 9 mois plus tard. Donc non, nous n'avons pas vraiment de politique de conquête de clients parce que nous avons la chance de remplir nos 100 places assises très régulièrement !
  • 7) Enfin, le conseil du Chef : Quelle importance accordez-vous aux feedbacks clients dans votre gestion quotidienne et la création de vos planning d'events ?
  • Alors c'est HYPER important ! Que ce soit via un message privé facebook, sur twitter, ou directement au bar, nous accordons énormément d'importance à la satisfaction de nos clients. Et ce qu'elle qu'en soit la teneur : le planning des tournois, la volume de la musique, les proportions de nos cocktails ou même la température, tout est sujet pour nous à nous remettre en question pour toujours satisfaire un peu plus notre clientèle. On n'oublie jamais que le client est roi et par conséquent nous restons toujours à l'écoute de ses envies. Et c'est sans doute grâce à cela que nous remplissons autant le bar, et que nos clients sont aussi fidèles et investis dans la structure. C'est donc un juste retour des choses !