Quand Rouen rencontre l'eSport

  • 1) Kevin, tout d'abord, pourrais-tu nous en dire un peu plus sur toi ?
  • Bien sûr ! Alors moi c'est Kevin Marne, je suis étudiant en première année de DUT en génie électrique et informatique à l'université de Rouen. Je suis dans l'eSport depuis maintenant 3 ans : j'ai tout d'abord commencé en tant que manager, et ensuite je me suis davantage dirigé vers l'organisation de LAN. Ma toute première LAN fut du reste la Normandie Gaming Lan 2, et j'y étais en tant qu'administrateur sur League of Legends ; puis j'ai eu l'occasion de rejoindre le staff d'Epsilan dans lequel je me suis spécialisé dans CS : GO en tant que runner, puis admin. Et finalement, Owned, le président d'Epsilan, m'a offert l'opportunité d'être l'admin du tournoi de la Gamers Assembly en 2016 ; et plus récemment la finale de l'ESWC fr organisée par les Masters du Jeu Vidéo.
  • 2) Tu es fondateur d'eXod Esport et chef de projet à Epsilan. Quelles sont tes activités au sein de ces deux associations ?
  • Alors, chez Exod, je touche un peu à tout : de l'administratif, de l'organisationnel, du marketing, etc. Il faut dire qu'avec un event comme la Rouen eSport LAN, il faut beaucoup de casquettes pour mener cela à bien ! Et pour Epsilan, je suis chef de projet (avec deux autres bénévoles) pour la Epsilan n°14. Je m'occupe principalement de la communication et par la suite, lorsque j'aurais un peu plus de temps, je donnerais aussi un coup de main sur le marketing. Et pour ceux qui se posent la question, j'estime le temps à passer pour la création de ce genre d'events à environ 400 h par membre du staff.
  • 3) Que t'apportent, à titre personnel, les missions que tu mènes à bien pour ces structures ?
  • Du plaisir ! Moi j'adore l'eSport, j'adore les LAN, et lorsque je vois que sur Rouen par exemple, nous sommes régulièrement contacté par des structures pour rajouter des slots (places), c'est une véritable satisfaction. Une LAN comme celle de Rouen représente beaucoup d'investissements, tant sur le plan administratif que marketing et organisationnel, et par conséquent, c'est un peu un pari que de se lancer là dessus. Et inévitablement lorsque les équipes répondent « présent », et que le public est au rendez-vous, c'est l'aboutissement d'un projet et cela apporte beaucoup de plaisir que de réunir une telle communauté !
  • 4) Quelles contraintes, pouvant porter préjudice à ta vie étudiante, rencontres-tu avec tes activités ?
  • La principale contrainte, c'est le temps. Et à double titre : il y a le temps d'investissement personnel pour monter les projets, mais qui peut se trouver en dehors des cours notamment le soir et le week end. Mais il y a aussi l'aspect « rendez-vous physiques » avec certains interlocuteurs qui, pour le coup, se fait plutôt en journée. Pour autant, soit l'on demande un coup de main, soit l'on s'arrange pour faire un maximum de démarches par emails. Autrement, l'on peut aussi rencontrer des difficultés à recruter des bénévoles pour nous apporter leur aide. Ce n'est pas facile de trouver des gens motivés prêt à rendre service au titre du bénévolat. Mais finalement, avec un peu de communication, on finit par trouver les perles rares ! Et c'est tant mieux, car sans eux aussi, il n'y aura pas de LAN.
  • 5) [Instant PUB] : Que peux-tu nous dire concernant la LAN qui se tiendra à Rouen le 12 & 13 novembre 2016 ?
  • Alors, la Rouen eSport LAN se tiendra donc le 12 et 13 novembre à Rouen, sur Counter-Strike : Global Offensive, avec 24 slots d'équipes, et Rainbow Six. Il y aura 4 500 € de cash prize et pas mal de lots offerts par Plantronics et Noctua. Il y aura aussi un stand tenu par Aera-Esport avec des Pc et un grand nombre de jeux sympas, ainsi qu'un simulateur de vol. Le tout sera saupoudré d'animations afin que le public et les équipes prennent plaisir tout au long de ces deux jours de LAN. Et accessoirement, étant donné que le nombre de joueurs et de visiteurs continue de croître, nous sommes en train de nous arranger pour avoir une salle encore plus grande afin d'accueillir tout le monde dans les meilleures conditions.
  • 6) Est-ce que les LAN ont encore un bel avenir devant elles ?
  • D'après moi, oui, clairement ! L'eSport se développe grandement en France actuellement et ce développement passe aussi par les événements LAN. Et lorsque l'on voit la mobilisation qu'il peut y avoir pour ces events, je ne suis sans doute pas le seul à le penser ! A noter cependant une chose, il faut trouver la relève …. Je m'explique : les présidents des associations de LAN en France tendent a laisser leur place à d'autres (pour diverses raisons : emploi, famille, etc), et il est donc important qu'il y ait toujours des bénévoles investis dans les associations pour être formés à la direction et ainsi faire perdurer la dynamique qui animait les présidents sortants.
  • 7) Enfin, le conseil du Chef : Quels sont les principaux ingrédients qui permettent de concevoir une LAN inoubliable ?
  • Le premier point est d'être hyper organisé ! Il faut penser à tous les détails, anticiper au maximum tout ce qui va se passer, et avoir un cahier des charges très pointilleux. Il faut s'y prendre pas mal de temps à l'avance (je conseille du reste pour un premier événement de le préméditer environ 9 mois en amont) ; il faut aussi s'entourer d'un bon staff, et surtout ne pas vouloir tout faire tout seul, sans quoi tu gardes la tête sous l'eau et tu n'y arrives pas. Pour finir, avant de se lancer, il est bon d'aller prendre de l'expérience dans une structure, comme la Gamers Assembly, par exemple, qui prend chaque année de nombreux bénévoles, afin de gagner en compétences et en compréhension de tout ce à quoi il faut penser au niveau organisationnel. Et après cela, tu es paré pour faire une super LAN !