Artheon, ou quand dérision rime avec profession !

  • 1) Artheon, dans un premier temps, est-ce que tu pourrais nous en dire davantage sur toi ?
  • Jonathan, bientôt 29 ans, passionné de jeu vidéo, je vis avec mon époque, j’ai grandi avec les influences mangas, DBZ, Yu-Gi-Ho, club Dorothée qui m’ont fatalement conditionné à apprécier cet univers, puisque cela fait partie de ma culture. De fait, via les rencontres, des connexions liées à cet univers, cela m’a permis de rencontrer toute l’équipe de Noob. C’est aussi ma curiosité, qui m’a amené à devenir ce que je suis actuellement, un acteur pour la série Noob principalement, et à continuer mes bêtises dans le monde du jeu vidéo et de l’internet, en tant que streamer, youtubeur, en tant que geek, et d’en vivre même !
  • 2) Tu t’es fait connaître par la série Noob, dans laquelle tu jouais le personnage d’Artheon. Comment expliques-tu le succès de cette Web série complètement décalée ?
  • Je n’en ai aucune idée ! Il faut savoir qu’avant cela, je faisais déjà Lost Level avec mes acolytes, le but étant vraiment de nous faire plaisir, et de tout prendre à la rigolade. Il faut être conscient qu’à l’époque c’était une petite centaine de vues, pour leurs potes, leurs familles, … et on a continué à faire ça. Dans l’ère du temps, le développement et l’accès à Internet, et aussi à force de faire des vidéos, nous avons eu la chance d’être l’une des premières séries diffusées sur No Life, la télé reconnue par et pour les geeks, nous apportant ce petit coup de pouce dont nous avions besoin. Ça a aussi été l’ère des jeux MMO à cette époque-là, qui par un jeu de coïncidence, a permis le succès de la série. N’oublions pas que le principe était de prendre une caméra, d’aller faire les cons dans les bois, et de se filmer, sacré concept ! C’est un hasard, une étincelle qui a pris feu, une véritable success story. Je ne peux réellement expliquer le succès de la série, puisque l’on avait absolument rien changé, mise à part l’alignement des astres, et avoir été au bon endroit au bon moment.
  • 3) Quel est ton point de vue sur ces nouveaux métiers provenant du digital, à travers le streaming, et Youtube ?
  • C’est bien, c’est sympa ! C’est un média qui donne plus sa chance à tout le monde, il faut de la motivation, de l’ambition, et l’envie de le faire avec passion, plus que des moyens à proprement parler. Avec Internet tu peux faire quasi la même chose que sur la TV, et personne ne va te mettre des bâtons dans les roues, mise à part la communauté. On a champ libre, après le succès c’est une autre paire de manches ! Malheureusement cela amène à des dérives, des gens qui ne veulent pas s’embêter, et qui font ça pour complaisance. La majorité n’aborde pas le problème sous le bon angle. Ils voient la finalité, la réussite avant le travail, alors qu’au départ c’est un réel investissement. Aujourd’hui on a des youtubeurs qui répondent à une demande, il n’y a rien de créer, avec l’exemple de ceux qui font du « lifestyle ». L’être humain est voyeur de nature, s’approprier la vie des autres, se voir à travers les autres, avec notamment le succès de toutes ces télé-réalités, ou encore des Vlogs sur la toile. La population regarde ce qu’elle aime, tout le monde s’y retrouve, personne ne s’en plaint, s’il y a une audience et que cela doit fonctionner, alors ça marchera.
  • 4) Quelles sont pour toi les clés du succès pour percer dans cette filière ?
  • Il faut qu’il y ait une vraie étude derrière, pour percer sur Youtube, il faut être une « salope » ! Aujourd’hui ce qui marche ce sont les tops, c’est assez simple, pas compliqué à faire, et les gens aiment voir ce genre de choses, où l’on voit les autres dans des situations indélicates, sans que le monteur ait vraiment quelque chose à créer, de par lui-même en tout cas, même si je suis bien le premier à regarder ce genre de vidéos, comme le fameux Zap de Spion. On va aussi avoir les Youtubeurs qui vont critiquer les autres, cibler les dramas. Pour cela, une bonne écriture différenciera un bon d’un mauvais Youtubeur drama. Ils savent qu’ils vont avoir une large retombée au niveau de l’audience, et ils en profitent, on ne peut pas leur en vouloir. Que l’on parle de vous en bien ou en mal, tant que l’on parle de vous c’est tout bon ! Cela amène de la masse, du clic, des vues, et donc de l’argent. Il y a de la demande, de l’audience, et personne ne s’en plaint, car tout le monde s’y retrouve finalement, il n’y a rien de grave. On est toujours sur ce jeu de hasard, tant qu’on se fait plaisir, c’est l’important, le succès c’est un plus.
    Pour Noob, un des films de la trilogie ça a été 1 année de tournage, alors qu’a contrario il y en a qui vont prendre juste les tweets, créer ce drama, et toucher bien plus de monde.
  • 5) [Instant PUB] : Quelles sont les prochaines surprises que tu nous réserves, tes projets ?
  • Actuellement on est un moins présent, mais de façon concrète, les streams sont toujours là, les vidéos aussi, … le béabas en quelque sorte. Mais il y a des projets, que je tease pas mal, dont notamment une émission de cuisine complètement décalée et « what the fuck », parce que j’adore la cuisine. Je vais me lancer dans des petites sessions urbexs, avec l’exploration de lieux interdits, défendus, … toujours de ce point de vue complètement décalé ! Je vous mets d’ailleurs au défi de me faire peur, si vous avez des sites glauques à visiter ! Dans un premier temps ça serait faire une petite review d’où a été tourné la série et les films Noobs, puis aller un peu partout, toujours sous cet aspect marrant, en se détachant un peu de l’aspect Gaming, me représentant davantage, à travers mon univers, mes conneries, mes délires.
  • 6) Comment as-tu ressenti la transition de ta fanbase Noob, à ta fanbase streaming ? Etait-ce un succès ?
  • Ça s’est étonnamment bien passé ! J’ai aussi eu la chance du tremplin Eclypsia. Il y a eu de tout, du bon, du mauvais, pas mal de gens ont été dérangés, surpris de la différence entre le Golden Boy Artheon, et moi dans la vraie vie, qui est en fait comme tout le monde ! J’aime rire, dire des bêtises, profiter, et dieu merci j’ai une personnalité plus complexe d’ailleurs. On va penser à tort que l’on est vraiment ce personnage, même si globalement cela a été vraiment positif, et je dois encore faire la différenciation aujourd’hui entre moi, et mon personnage, comme sur Twitter où je m’appelle Tonton Artheon, pour vraiment faire la distinction. Je ne veux pas qu’il y ait d’amalgames, entre la série et mon personnage, et moi dans la vraie vie, on a chacun nos opinions. Ce n’est pas parce que moi j’ai dit quelque chose, que tout le groupe pense pareil, ce sont les différences qui font aussi notre force. Ce n’est pas parce que je fais une blague de beauf, que tout le monde est beauf dans la série !
  • 7) Quelles actions de communication mets tu en place pour attirer sans cesse de nouveaux viewers ?
  • Je ne vais pas te mentir, je fais beaucoup de putaclics, je rigole vraiment de tout, j’ai pris ce partie ! Cela reste des blagues, un rien ne m’amuse, je tape sur tout et sur personne en même temps, donc quand les trucs me font marrer sur Internet, les conneries et autres, je fonce ! Je reste entier en me comportant sur mes réseaux comme dans la vraie vie, du moins en restant le plus fidèle possible. Je préfère donner une version de moi entière, afin de ne pas choquer, quand ces gens vont venir sur Youtube et Twitch. Pour moi, mon meilleur moyen de communication est mon caractère, ma langue de bois, sans méchanceté Je prends des positions, je vais me moquer de l’absurde, mais cela reste toujours de l’humour, sur l’aspect de la blague, et c’est ça qui est drôle !