De l'association à l'entreprise !

  • 1) Hugo, tout d'abord, pourrais-tu nous présenter ce qu'est E-Corp Gaming ?
  • Bien sûr ! Alors E-Corp Gaming est une structure eSport, créée en 2013 (qui était à la base une association de fans et de passionnés de jeux vidéo ; devenue entreprise en 2016), qui a grandi, jusqu'à ce que nous ayons une équipe semi-professionnelle sur League of Legend. Au travers de cela, nous avons été de plus en plus actifs et visibles sur la scène eSportive, et sommes aujourd'hui présents sur 4 jeux, uniquement pc, à savoir Overwatch, Hearthstone, CS:GO et LoL. Notre volonté maintenant est de continuer notre développement, notamment sur l'aspect « multi-équipe » par jeu. Nous avons aussi une partie « activités/évènementiel », en B to B, qui comprend des tournois étudiants, des séminaires d'entreprises, des opérations spéciales, etc. C'est du reste au travers de cette dernière partie que nous sommes en capacité de financer nos équipes.
  • 2) Alors que tu étais consultant en recrutement, vous décidez avec tes associés de transformer l'association E-Corp Gaming en entreprise. Comment en êtes vous arrivés à cette décision ?
  • C'est toute une aventure dirais-je ! E-Corp Gaming était donc une association franco-suisse lorsque je l'ai intégrée. J'avais un profil d'entrepreneur (je suis issu d'une école de commerce), et au hasard des rencontres, j'ai échangé avec le parent d'un de nos joueurs, qui exerçait dans le milieu de la pub. De cet échange, on s'est retrouvé à mettre en place, avec le fondateur d'E-Corp Gaming et ce fameux parent, toute la stratégie de développement de la structure durant près d'un mois. On a, durant ce laps de temps, identifié notre marché, envisagé les différentes offres que nous pourrions proposer, construit notre plan de communication, etc, pour finalement présenter le tout au bureau de l'Association. Ce développement passait bien évidemment au travers d'une structure professionnelle, et ce point a été validé, entre autres choses, par le bureau. Quatre mois plus tard, nous avons déposé les statuts et « l'entreprise » E-Corp Gaming voyait le jour.
  • 3) Quelles incidences ce choix a-t-il eu sur votre gestion quotidienne ?
  • Le fait de passer en entreprise … et bien c'est plus du tout le même jeu, plus du tout la même cour. Effectivement, il y a déjà toute cette partie administrative et juridique qu'il faut connaître et maîtriser, sur le « qui a le droit ou non de faire ça », et c'est d'autant plus délicat que nous avons une centaine de bénévoles à manager. Et en plus, il y a bien entendu la partie gestion de l'entreprise, sur laquelle on doit être extrêmement rigoureux, et qui va des différentes assurances à souscrire en fonction des situations, à la gestion des salariés, en passant par la comptabilité.
  • 4) Les charges d'une association et d'une entreprise étant très différentes, quels outils avez-vous utilisés pour estimer la viabilité de votre changement de statut ?
  • Et bien absolument tous les outils que peuvent utiliser une entreprise ! Ainsi, pour estimer la viabilité financière, nous nous sommes appuyés sur un business plan, business modèle, et des prévisionnels. A partir de là, nous avons extrapolé les coûts au travers de balances. Nous avons enfin fait rentrer dans l'équation les éventuels sponsors et leur participation financière et en nature. Et arrivé à ce point là, la question devient simple : est-ce que ça tient la route et est viable, ou pas. Et dans le cas d'E-Corp Gaming, et en l'état actuel des choses, c'était bien le cas ! Pour finir sur ce point, il faut aussi avoir en tête que les prévisions, c'est bien, mais après il faut s'y tenir. Par exemple nous concernant, on avait envisagé que des sponsors nous aideraient dans notre développement financier. Et bien un mois après que nous ayons déposé les statuts, nous avons contractualisé un partenariat de sponsoring avec Darty. Et c'est grâce au respect de nos estimations que nous tenons le cap de notre développement.
  • 5) [Instant PUB] : Quelles sont les prochaines actualités d'E-Corp Gaming ?
  • Alors tout d'abord, je vais parler du tournoi étudiant que nous mettons en place actuellement. Il s'appelle le « NRJ Game Student Series » (www.nrj-games-students-series.fr). C'est donc une ligue qui dure 6 mois (de janvier à juin). Le but est que chaque école qui souhaite participer aligne 2 équipes (LoL, Overwatch, Hearthstone), et que celles ci s'affrontent sur les jeux en fonction de la filière de leur école (école d'ingé contre école d'ingé, de commerce contre de commerce, etc). A noter qu'il y aura 35 000 € de cachprize sur cet event, et que les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes !
    Sinon, vis à vis de nos équipes, il y a énormément d'actualités à venir sur les différents jeux, et au vu du niveau atteint par ces dernières. Ainsi, le plus simple pour en prendre connaissance est de vous rendre sur notre site internet www.ecorp-gaming.com ou nous suivre sur nos différents réseaux sociaux.
  • 6) Quelles sont les différentes sources de trésorerie de ta structure, et en quelle proportion ?
  • Alors nous avons toute la partie sponsoring, qui va être importante dans notre balance de trésorerie ; il y a aussi la partie opérations spéciales en B to B ; il y a une troisième partie Team Building à destination des entreprises au travers notamment de séminaires ; et enfin une dernière partie événementiels. En terme de proportion (et en me projetant un petit peu puisque certain événementiels ne se sont pas encore déroulés), je dirais que l'on a 60 % de nos revenus qui sont liés au sponsoring, 30 % liés aux tournois et événementiels, et enfin 10 % sur les opérations spéciales. En sachant que ces proportions vont évoluer puisque nous allons bientôt implanter toute une activité merchandising.
  • 7) Enfin, le conseil du Chef : E-Corp Gaming a la chance d'avoir plusieurs partenaires très connus, tels que Darty, MSI ou encore NRJ Games. Comment attire-t-on ce type de sponsors ?
  • Alors il y a plein de possibilités. Pour autant je vais en retenir deux principales. La première consiste à être un acharné du mailing, et avoir une liste de relations bien fournies ! On prépare ainsi un teaser et un e-mail type, que l'on envoie à diverses sponsors potentiels, puis si l'on a pas de retour, on décroche son téléphone et on les relance, jusqu'à ce que ça fonctionne ! Il nous arrive encore aujourd'hui de procéder de cette manière là, car avec un peu de patience et (beaucoup) de professionnalisme, ça paye. La seconde consiste, lorsque vous échangez avec un responsable marketing, a véritablement comprendre ce que cherche votre interlocuteur : quelles sont ses problématiques et besoins d'annonceur, et proposer des solutions qui correspondent à ses attentes. Dans tous les cas, que vous utilisiez la première ou la seconde technique (ou les cumuliez), faites preuve de professionnalisme et de persévérance pour arriver à vos fins.