Tu veux réussir : essaye ; si tu n'y arrives pas : essaye encore !

  • 1) Christian, en premier lieu, pourrais-tu nous faire une présentation de ton parcours ?
  • Alors si l'on se base juste sur le gaming : je suis un gamer passionné depuis mon plus jeune âge, notamment parce que j'ai eu la chance de connaître moult consoles et pc (je jouais du reste sur pc avant l'arrivée de window !). J'ai joué à pas mal de jeux sur lesquels j'avais bien souvent un niveau acceptable voire très bon. Et ensuite, pour le côté eSportif, c'est Warcraft III qui m'y a emmené : c'est sans doute le jeu sur lequel j'ai passé le plus de temps à regarder les replays des pros pour apprendre comment mieux jouer. Et ensuite est venu le jeu League of Legends, qui a vraiment ancré le côté eSportif et compétitif dans les esprits. A part cela, je vivais, à une époque, de mes vidéos et de mes streams mais suite à des aléas de ma vie IRL, j'ai du faire une pause. Or il est très compliqué de revenir dans le monde vidéo-ludique lorsqu'on l'a quitté subitement, donc au moment où j'ai eu l'occasion de cast pour OGaming, j'ai postulé et ai été pris. Tant et si bien qu'aujourd'hui je réalise des prestations de caster pour eux, Melty, ESL, etc.
  • 2) Comment es-tu entré à la rédaction de Fureur.org en 2012, et que retires-tu de cette expérience 4 ans plus tard ?
  • Alors, je me baladais sur le site de Fureur à l'époque où je cherchais des guides League of Legends. Il se trouve qu'ils avaient un tchat, et j'ai commencé à y discuter avec de parfaits inconnus. Je souhaitais à la même période me rendre à la PGW, mais je ne savais pas où dormir. Et un mec super du tchat (« Sodown », pour ne pas le citer) m'a proposé de venir dormir chez lui (il est du reste devenu un très très bon ami depuis). Je me suis donc mis à connaître des personnages internes/IRL à Fureur. Et parallèlement à cela, je me suis dit que quitte à avoir des connaissances (à l'époque j'étais dans le top 200-300 Europe), je pourrais rédiger des guides pour Fureur. Quant à ce que cela m'a apporté ... et bien déjà des connaissances dans le milieu de l'eSport, ensuite des compétences rédactionnelles au travers de mes guides (Diablo III, LoL, etc), et enfin la constitution d'un réseau amical / professionnel.
  • 3) Tu t'illustres dans plusieurs domaines, notamment au niveau pédagogique au travers de tes tutos sur Lol et bientôt sur Battlerie. Pourquoi avoir choisi ce créneau ?
  • Cette dynamique vient tout bonnement de mes streams. Effectivement, à l'époque où je streamais sur LoL, j'expliquais tout ce que je faisais (je ne souhaitais pas, pour ma part, faire du « fast-food » d'animation sur Twitch). C'est loin d'être inné et facile d'être en capacité d'expliquer tes moves, tes choix In Game, tout en échangeant avec le tchat, mais pour ma part c'est ce que je faisais. Et mes viewers me demandaient régulièrement si j'allais faire des vidéos Youtube, tout aussi explicatives que mes streams, au travers de tutoriels par exemple. Mais au départ, j'avais ni les compétences ni l'envie de le faire. Puis un jour, je m'y suis mis, et force est de constater que cela fut un bon choix stratégique notamment grâce au référencement Google et Youtube. J'ai alors fait beaucoup de vidéos, de guides, que j'ai améliorés avec le temps ; j'ai développé ma façon de parler, ma diction, la façon de tourner mes phrases, etc. Et j'ai pris plaisir à faire tout cela. Et c'est donc de cette manière que je me suis positionné sur ce créneau.
  • 4) Quelles compétences faut-il pour créer ce genre de vidéos-tutoriels ?
  • Savoir utiliser Xsplit pour faire du local recording. Tout simplement. En tous cas sur l'aspect technique. Quant aux compétences générales, il faut avoir une très bonne diction, c'est extrêmement important (que l'on acquiert soit avec le temps, soit en la travaillant) ; il faut identifier quelle image l'on souhaite donner de soi-même, et vérifier qu'elle est bien en cohérence avec la population de viewers que l'on vise (âge, sexe, etc) ; il faut bien entendu analyser ses performances, sa notoriété et ses statistiques, et faire les modifications nécessaires si besoin ; et enfin, il faut savoir se remettre en question et prendre du recul sur certains commentaires. Effectivement, certains commentaires que les viewers vous laisseront seront justes débiles, mais d'autres, même s'ils sont négatifs, peuvent être constructifs. Et c'est cela qu'il faut retenir, analyser, et ainsi prendre les décisions adéquates.
  • 5) [Instant PUB] : Quels intérêts pourrait avoir une structure à faire appel à toi en tant que Chef de projet ?
  • Le fait que je sois un touche-à-tout ! C'est à dire qu'en tant que Chef de projet il faut mettre en rapport plusieurs domaines distincts afin qu'ils cohabitent et travaillent ensemble. Et pour ma part, j'ai la chance de connaître en partie leurs tâches et procédures (que ce soit celles du CM, du graphiste, du développeur, etc). Je pense être ainsi un très bon très d'union afin d'accompagner et d'apporter des réflexions de synergies entre les différents pôles. Et si en plus la mission concerne le domaine de l'eSport, alors là je peux être le mouton à 5 pattes !
  • 6) Tu es aussi à la tête de la Gardoum Army au travers de ton site www.gardoum.com. Pourquoi avoir développé, en plus de tes activités, ce site spécialisé dans le JV ?
  • Du coup, comme indiqué précédemment, j'ai du arrêter mes activités dans le JV à une époque, et la création du site coïncide avec cette période, puisque je ne souhaitais pas complètement disparaître du monde vidéo-ludique. Cela m'a permis de continuer de développer mes compétences en rédaction, référencement, veille, etc. Ainsi qu'en tant que Chef d'équipe, puisqu'il y avait une trentaine de bénévoles sur le site, que je coordonnais via internet, et en tant que formateur pour certains de ces derniers.
  • 7) Enfin, le conseil du Chef : Vaut-il mieux privilégier le volume de vidéos proposées aux viewers, qui sont toujours davantage demandeurs de nouveautés, ou en faire moins mais optimiser leur conception ?
  • D'après moi, il faut faire ce que l'on a envie de faire ! Il faut avoir une certaine discipline, et se tenir à ses propres objectifs, mais au delà de cela, la fréquence et la conception des vidéos doivent être à l'image de ce que vous avez envie de faire (et de vos moyens). Il faut le faire avec plaisir et passion, car cela se ressentira et vous serez davantage convaincant dans le message que vous allez faire passer lors de la vidéo. Gardez néanmoins à l'esprit qu'il y a de plus en plus de « fast-food » Youtube, de « télé-réalité décadente », donc envoyez des choses intéressantes, des passions, afin de ne pas alimenter ce cercle déplorable.