Anne Laure "Gaea" Jarnet – Actrice pour la série NOOB

  • 1) Bonjour Anne Laure ! Tu es connue pour interpréter le personnage de Gaea dans la série NOOB ! Peux-tu nous en dire plus sur la personne se cachant derrière ce rôle ambitieux ?

  • Noob étant mon quotidien depuis 10 ans, la série a largement influencé mes choix de vie. Les tournages et conventions occupent une grande partie de mon temps libre. Noob m’a notamment permis de me lancer en tant qu’auteur avec la BD du Blog de Gaea, le light novel WarpZone Project, la mise en scène de show, ainsi qu’en tant que vidéaste avec les vidéos de ma chaîne Youtube du Blog de Gaea. Juriste de formation, je suis en charge depuis 3 ans d’Olydri Editions, notre maison d’édition et je m’occupe de la partie juridique de la société.

  • 2) En tant que pilier des web-série, qu’aurais-tu à dire à quelqu’un qui décide de monter un projet similaire en 2018 ?

  • Aujourd’hui, le grand avantage c’est qu’à des prix tout à fait raisonnables, il est possible de s’équiper pour filmer, prendre le son, faire du montage avec du matériel de super qualité. Il existe des tutoriels gratuits pour celles et ceux qui veulent se former à la réalisation, au montage ou encore aux FX. La websérie nécessite de se constituer une équipe de confiance et d’être toujours en mesure de s’adapter, car au début c’est la passion et l’envie de faire qui doit être le moteur, et non la recherche d’une éventuelle notoriété.

  • 3) Tu symbolises tout de même l’image de la femme dans les jeux-vidéo. Était-ce un défi pour toi d’incarner ce personnage sans tomber dans la caricature ?

  • Gaea correspond à l’archétype du joueur froussard, obnubilé par l’appât du gain mais au-delà de ça, c’est avant tout un personnage fort, ambitieux, espiègle et manipulateur. Le fait qu’il s’agisse d’une femme n’a pas plus d’incidence que cela, hormis lorsque le personnage est confronté à des personnalités qui se revendiquent misogynes tels qu’Omega Zell. Les rôles d’Harpagon ou de Picsou sont toujours un peu caricaturaux, mais c’est ça aussi qu’on aime chez eux. C’est dans l’excès qu’elle en devient drôle, ridicule et donc touchante. En tout cas, jouer un personnage avare et bourré de défauts est beaucoup plus amusant qu’incarner un personnage lisse.

  • 4) Comment expliques-tu l'appétence que nous avons à suivre vos aventures ?

  • Je pense qu’au fil des années, il s’est créé un lien entre Noob et sa communauté. Les gens qui nous ont découvert à l’époque et qui nous ont vu évoluer et progresser regardent toujours la série avec beaucoup de bienveillance et d’indulgence. Des retours que j’en ai, le public se sent proche de nous et en soutenant nos projets ont l’impression de faire partie de l’aventure Noob. Aller à la rencontre des gens en convention, discuter avec eux, leur proposer des évènements tels que des projections et des spectacles au Grand Rex où ils peuvent participer, c’est autant de moments privilégiés avec la communauté qui, je pense, explique l’engouement. Au-delà de cette proximité, il y a aussi l’univers de Noob et l’histoire des personnages.


    On y retrouve les codes des mmorpg, des anecdotes de jeux, des références à la pop culture, ce qui parle aux gamers et aux geeks que nous sommes. Il faut bien avoir conscience que lorsque Noob a été créé, Netflix n’existait pas de même que les youtubeurs, dès lors les gens nous ont découvert à un moment où il y avait un vide à combler en termes de représentation dans la sphère audiovisuelle française. Depuis, j’ai l’impression que les gens se sont habitués à nous et continuent à suivre nos aventures pour voir jusqu’où on peut aller. La jeune génération continue également de nous découvrir sur les conseils de l’ancienne. On fait en quelque sorte partie du paysage geek ! ^^

  • 5) On sait que le jeu NOOB est en cours de développement. Participes-tu de près ou de loin à d’autres projets ?

  • Pour ce qui est du jeu Noob, ma participation se cantonnera à l’écriture de quêtes annexes, afin d’apporter un soutien à Fabien Fournier, l’auteur de Noob, qui est notamment en charge de l’écriture de l’intrigue principale du jeu. À côté de cela, je travaille actuellement sur l’écriture du guide officiel de la série Noob que j’espère sortir courant 2019. Le tome 3 de la BD du Blog de Gaea sort en magasin le 23 novembre et je compte attaquer prochainement l’écriture du tome 2 du light novel WarpZone Project. En parallèle, je scénarise également la BD de WarpZone Apocalypse accès sur le personnage d’Eve Bones, et je suis en train de monter un nouvel épisode du Blog de Gaea qui devrait être en ligne d’ici janvier 2019.

  • 6) Comment expliques-tu ton activité professionnelle lorsqu’une personne d’une autre génération te questionne à son sujet ?

  • En général, j’axe plutôt la discussion sur mon statut de notaire assistante, c’est plus simple ^^. Lorsque je m’aventure à expliquer mes activités annexes, je me présente en tant qu’auteur et actrice. Ça résume plutôt bien l’étendue de mes activités transmédias.

  • 7) [Conseil du Cheffe] - Quelles sont les prétentions que vous vous êtes fixé vis à vis du portage en jeu vidéo de la licence ?

  • Notre objectif principal est de contenter nos fans et être à la hauteur du crowdfunding et des sommes qui nous ont été confiées. On espère que les gens qui ont participé au financement du jeu auront plaisir à arpenter la carte d’Olydri, qu’à travers le scénario, la musique, les dialogues, les graphismes du jeu, en reconnaissant les personnages de la série, le gameplay, il y ait une vraie immersion dans l’univers de Noob. Quant à notre espoir secret, peut-être ce RPG nous ouvrira-t-il de nouveaux horizons ?


     


    Cette interview a été administrée par Steven Beaumont, en stage d'assistant marketing à Gaming Jobs.


Le tuto

Fiche métier

Focus recruteur

The creation of the studio was inspired by the vision of a mature and open-minded videogame in terms of substance and production technics. Once the vision of the game and the working processes have been set, ten or plus freelances gather around the founding...

N'hésitez pas à consulter une autre de nos interviews