Quand simplicité rime avec fidélité

  • 1) Alban, en premier lieu, pourrais-tu nous dire quelques mots sur toi pour nos lecteurs ne te connaissant pas encore ?
  • Alors moi c'est Alban … mais tout le monde m'appelle Alfouille ! J'ai 31 ans, et je suis fan des jeux vidéo. J'ai un parcours scolaire en comptabilité, et j'ai du reste exercé en tant que comptable durant 6 mois dans un cabinet d'expertise comptable. On était 5 dans un bureau et on se parlait pas … Alors je leur ai dit « tchao les gars, moi j'ai besoin de contact humain ». Mon frère développait un Pub-Brasserie à Lille et il m'a proposé de le rejoindre. Et là au niveau relationnel je me suis éclaté ! Et de fil en aiguille, j'ai rejoint Décathlon en tant que vendeur, pour enfin choisir de vivre de ma passion des jeux vidéo lorsque MrBboy45 m'a proposé de streamer sur Level Down avec notre Team KoD. On y stream de tout, du Rainbow Six, du CS : Go, du Fifa, du Worms et même du scrabble :)
  • 2) Ta scolarité n'a pas véritablement de rapport avec l'univers du jeu vidéo : quel a été le déclencheur qui t'a fait te diriger vers la fonction d'animateur d'une Web TV ?
  • Il faut bien comprendre que ça fait plusieurs années maintenant que je fais des choses dans l'univers des jeux vidéo : des sketchs, des streams, des VODs, et surtout beaucoup de fun. Mais concrètement, j'ai décidé d'en faire mon métier quand MrBboy45 m'a proposé de faire ses pré-lives entre 17 h et 19 h, juste avant son propre stream. On a eu des bons retours, j'ai reçu pas mal de messages privés et ai commencé à être sollicité. Et à partir de là, c'est que du délire : je stream, je rebondis sur la connerie qu'un frérot raconte, et on se fait des barres et des barres de rire durant plusieurs heures, tout en faisant passer aux viewers un bon moment de détente.
  • 3) De l'AD TV à Level Down, en passant par la TeamMrBboy45, tu t'es constitué une communauté réactive et fidèle. Comment entretiens-tu ce lien ?
  • Il faut beaucoup de présence, sur Twitter notamment. Il faut être facilement joignable (c'est pour ça que j'ai activé les messages privés sur ce dernier), et surtout répondre aux viewers. Et ils peuvent te questionner sur tout ! J'ai même reçu des messages pour savoir comment est-ce que j'entretenais ma barbe ! Et bien entendu, j'ai pris le temps d'y répondre. L'autre point, c'est qu'avec les frérots, lors des streams, on se prend pas la tête et on y va pour se faire plaisir. On peut se payer des barres de rire au point qu'on a du mal à retrouver notre souffle. Et je pense que c'est aussi pour ça que la communauté nous suit, c'est qu'on s'amuse plutôt bien chez nous !
  • 4) Quelles sont les contraintes associées à ta vie numérique ?
  • Il y en a 4. Tout d'abord, c'est une activité qui demande beaucoup de temps. Il y a de la prépa, de la conception, des réunions pré-streams, etc. Donc faut pas croire qu'on se fout derrière notre pc et qu'on balance sans y avoir passé du temps en amont. Ensuite, c'est un métier qui est vraiment pas facile à expliquer à quelqu'un étranger à notre univers. A ma banquière, par exemple, lorsque j'ai ouvert mon compte pro, j'ai du lui expliquer qu'à l'identique d'un animateur radio ou télé, j'allais gagner ma vie en proposant du contenu ludique à des téléspectateurs. Ensuite, il y a la contrainte des horaires, puisqu'à l'heure où les viewers regardent le stream, c'est grosso-modo le moment de manger et le début de soirée. Donc tu te fais ton casse-dalle entre la fin de ton stream et le début du suivant auquel tu vas participer, en moins de 5 minutes, et hop tu y retournes à fond. Enfin, le dernier point concerne l'image que les gens peuvent avoir de toi. Être pro, tout en restant accessible, en te prenant pas la tête et en restant toi-même, c'est parfois compliqué.
  • 5) [Instant PUB] : Une page youtube assez récente, un site perso en cours de construction … hum … Tu nous prépares quoi ?
  • Alors ouais, c'est vrai que le Youtube c'est très récent … en tous cas d'avoir ma chaîne perso. En fait, moi je me considère un peu comme un « sidekick », donc je voulais pas que les projecteurs soient sur moi. Et pis en fait, à force de streamer, Bboy m'a proposé ses pré-lives parce qu'il y avait une partie des viewers qui disaient que ce serait pas mal. Et je me suis rendu compte qu'à partir de ce moment là, les viewers m'ont dit que ce serait bien que j'ai ma propre chaîne Youtube. J'avais pas vraiment envie, car je ne voulais pas que les gens pensent que je profitais de la notoriété de mes camarades pour me faire un nom. Mais finalement, en en discutant avec mes frérots IRL (Bboy, Dark Funeral, Jiraya, …), on était tous d'accord pour dire que ce serait bien que je le fasse pour les viewers qui ne pouvaient pas être présents lors de mes lives. Donc j'ai créé la chaîne ! Quant au site, il sera là pour regrouper mes différentes actualités (sur Level Down et à titre perso), comme les liens vers Twitter, Youtube, Facebook, ainsi que les plannings, soirées, et autres.
  • 6) Tu t'es essayé à plusieurs « genres » en matière d'animation. Que retires-tu de ces différents essais ?
  • Alors c'est vrai qu'au commencement, j'ai débuté sur l'AD TV : on faisait des vidéos, des sketchs, des petites vidéos pour la chaîne de Bboy, et surtout on faisait les cons. Et on s'est rendu compte que, trouver une idée de sketchs, trouver les accessoires qui vont avec, préparer les dialogues, faire les répétitions, trouver les figurants, tout ça en dehors de tes horaires de travail, et bien ça demande vachement d'organisation et d'imagination (mais ça nous a pas empêché de nous taper des barres énormes / Et quand j'y pense, ça me fait encore rire). Maintenant, lorsque je suis en live, ce n'est plus la même chose … il s'agit de spontanéité, de gestion de l'urgence, et de trouver le bon dosage immédiat de nos conneries. Les deux sont donc bien, mais ça se travaille différemment.
  • 7) Enfin, le conseil du Chef : Quels intérêts peut-on trouver à faire partie d'une team/équipe, par opposition à une navigation en « solo » ?
  • Alors, forcément, avec la Team KOD derrière et les frérots, y'a des avantages : quand tu stream, et que tu es en équipe, tu as du contenu à volonté, puisque l'un va raconter une connerie, l'autre va rebondir dessus, et moi je vais surenchérir. Bref, pas la pression du « blanc » comme pourrait l'avoir quelqu'un qui stream seul. En fait, je pense que pour être solo (et réussir), il faut soit être très bon dans un jeu, soit être un show-man de l'extrême. Domingo par exemple, c'est une machine sur Lol, donc il peut se permettre d'être seul aux commandes et c'est génial à regarder. Autre point concernant le fait d'agir en équipe, bah si l'un d'entre nous a un peu moins le moral, ou une petite forme, ou une grosse flemme, bah il peut compter sur ses frérots pour lui donner un coup de boost et l'aider à faire un super stream. Et ça franchement, ça n'a pas de prix, et j'espère que ça va continuer encore longtemps !