Fiche métier - Growth Hacker : le métier, les formations, les compétences

Fiche métier - Growth Hacker : le métier, les formations, les compétences

Qu'est ce que le Growth Hacking ?

Tendance, ou nouveau métier, venue des Etats Unis, le Growth Hacking consiste à développer (considérablement) la croissance de l'entreprise au travers de l'acquisition de nouveaux canaux de diffusion / trafic sur le site web / stratégie d'acquisition clients. Dédié au développement digital, le Growth Hacker va donc :

- Étoffer (ou mettre en place) une stratégie d'acquisition prospects et clients, au travers de leviers tels que le SEO, les relations presse, la mise en place de partenariats et autres contenus sponsorisés, etc.
- Activer l'internaute in-site, c'est à dire le rendre acteur de sa navigation, au travers de boutons d'appel (call to action), de création de compte, de participation à des discussions, etc
- Retenir l'internaute, en diminuant ainsi le « taux de redond » de ce dernier sur le site, par l'intermédiaire d'une solide stratégie de fidélisation et d'implication auprès de la marque employeur.
- Transformer le visiteur en ambassadeur, en le faisant partager, notamment sur les réseaux sociaux, diverses contenus.
- Développer la monétisation du site, en optimisant le chemin de navigation et transformant le prospect digital en client récurrent.

Mix entre un développeur web et un marketeur, le Growth Hacker utilisera la data de divers outils de tracking et d'analyse de trafic, les études comportementales, et ses connaissances en tunnels de vente pour remplir ses objectifs de développement.
Dans l'univers du jeu vidéo, le Growth Hacker peut avoir pour cible l'acquisition de nouveaux joueurs, le développement de la notoriété d'un jeu, d'une compétition, d'une appli, etc, ou encore la pénétration d'un nouveau service lié, par exemple, à l'Esport.

Quelles sont ses qualités et compétences ?

Une double casquette s'impose à la fonction de Growth Hacker :
- Tout d'abord, ce dernier doit être en capacité d'opérer un certain nombre de modifications digitales sur des sites / des applis, et en tant que tel, il doit connaître à minima les bases du développement selon les technologies utilisées par son employeur ;
- Secondement, il devra être un véritable spécialiste des comportements digitaux, du webmarketing, et de l'analyse de données. Effectivement, ses connaissances et sa compréhension de la psychologie client devra l'amener à prendre des décisions impactantes sur les interfaces utilisateurs, aussi devra-t-il est sûr de lui dans ses choix.

Quels métiers faire après celui de Growth Hacker ?

De part sa nature multitask, le Growth Hacker pourra évoluer vers différents types de postes liés à la supervision de secteurs : head of marketing, responsable acquisition, chef de projets expérience utilisateurs, etc.

Les compétences d'un growth hacker

Quel est le salaire d'un Growth Hacker junior ?

Le Growth Hacker est rarement un jeune diplomé ; il justifie d'une ou plusieurs expériences professionnelles dans des fonctions digitales / marketing. En tant que débutant « à ce poste », l'on estime la rémunération brute mensuelle d'un Growth Hacker aux alentours de 1750 / 1900 €.

Quelles formations permettent de devenir Growth Hacker ?

Au jour de la rédaction de cette fiche métier, nous ne connaissons pas de formation qualifiante ou certifiante (sanctionnée par un diplôme d'Etat ou un Titre RNCP) pour le domaine du Growth Hacking. Pour autant, les formations liées au digital marketing (BTS, DUT, Licence pro), ainsi que les formations supérieures d’Écoles de Commerce sont une bonne base pour acquérir les fondamentaux. Par la suite, le Growth Hacker se spécialisera en autodidacte sur les pratiques inhérentes à cette fonction.